Le buron

Au cœur du parc des volcans d’Auvergne, un authentique buron restauré avec soin : pierres apparentes, toit de lauzes, cave d’affinage et cheminée pour le charme, chauffage et double vitrage pour le confort.

Au rez-de-chaussée, séjour et coin cuisine, WC indépendant, buanderie. A l’étage, 4 chambres indépendantes avec chacune 2 lits en 90 cm et 1 clic-clac. Toutes les chambres sont équipées de salle d’eau ou salle de bain privatives. L’accès de la 4e chambre se fait par l’extérieur.

Histoire des burons

Le gîte est un buron typique, symbole – de pierre – de la vie pastorale du temps jadis dans le Cantal. Les paysans de l’époque lui donnaient vie six mois par an alors qu’ils investissaient la montagne pour les pâturages en altitude (de la fin mai à l’entame d’octobre).

Durant cette période, hommes et bêtes cohabitaient dans le buron. Bien que chacun disposait de sa pièce, la chaleur des bêtes s’associait à celle de l’âtre, pour réchauffer les corps. Le cochon, qui lui aussi était du voyage, occupait la loge qui lui était réservée, accolée au buron.

Évidemment, le buron n’avait ni électricité ni eau. Il fallait aller chercher cette dernière à 200m.

Tandis que certains vachers s’employaient à la traite (des vaches salers), d’autres fabriquaient le fromage (le Cantal) dont l’affinage se passait dans la cave voûtée du buron (toujours existante) pendant 1 à 8 mois.

voir aussi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cantal_(fromage)